Forum des étudiants en soins infirmiers

le premier forum des étudiants infirmiers de l'ifcs de Taza.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Anatomie de l'oeil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Anatomie de l'oeil le Jeu 2 Oct - 20:00

mimi1988

avatar
Modératrice
Modératrice
Anatomie de l'oeil



La longueur normale d'un oeil est de 24 mm.

L'iris donne la coloration de l'oeil, son orifice central au diamètre variable (la pupille) contrôle le flux de lumière pénétrant dans l'oeil tel le diaphragme d'un appareil photo.

La cornée est une membrane transparente très sensible et très fragile.

La conjonctive constitue le blanc de l'oeil.

Le cristallin est une lentille qui par sa déformation permet l'accommodation.

La glande lacrymale secrète les larmes

La rétine tapisse le fond de l'oeil, elle est constituée de cellules photosensibles. Sa couleur est rosée. On individualise :
1- la papille d'un diamètre de 1,5 mm qui correspond à la naissance du nerf optique qui amène l'image au cerveau. C'est de cette papille qu'émerge l'artère centrale de la rétine et où convergent les veines rétiniennes.
2- la macula, à 1,5 mm de la papille, est le lieu où convergent les rayons lumineux, c'est l'axe optique de l'oeil. Elle est plus foncée que le reste de la rétine et est constituée de cellules appelées cônes. Son rôle est capital dans la vision diurne, l'acuité visuelle centrale (lecture) et dans la vision des couleurs.
3- la rétine périphérique s'étend vers la périphérie en étant de moins en moins riche en éléments nerveux. Elle est constituée de cellules appelées bâtonnets. Elle est responsable de la vision nocturne et de la vision dans le champ visuel périphérique.


Question

Voir le profil de l'utilisateur

2 Re: Anatomie de l'oeil le Jeu 2 Oct - 23:22

mustapha

avatar
Administrateur
Administrateur

La paroi du globe oculaire est formée de 3 tuniques
:


  • La tunique fibreuse, externe, se compose de la sclérotique opaque en
    arrière et de la cornée transparente en avant. La sclérotique : c'est une
    membrane rigide qui donne sa forme à l'oeil. Devant, elle devient la cornée.
    Membrane fibreuse, résistante, elle entoure et protège l'oeil à l'extérieur
    tout en maintenant sa forme. La sclérotique forme ce que l'on appelle
    couramment "le blanc de l'oeil". Elle est traversée par un grand nombre de
    petits canaux (artères, nerfs, veines) et, à l'arrière, par une ouverture où
    passent les fibres du nerf optique et qui s'appelle la lame criblée. La cornée
    constitue la lentille principale du système optique
    oculaire ; pour que ce tissu puisse remplir sa fonction il doit être
    transparent et tout concourt à assurer cette transparence. La cornée est
    enchâssée dans l'ouverture antérieure de la sclérotique. La frontière entre
    cornée et sclérotique, appelée limbe, est une zone semi-transparente qui a la
    particularité d'adhérer à la conjonctive, fine membrane qui couvre la face
    interne des paupières et la portion antérieure de la sclérotique. Tandis que
    la cornée est avasculaire, le limbe est richement innervé et vascularisé.
  • La tunique uvéale, dite aussi uvée, se compose de trois éléments : l'iris
    en avant, le corps ciliaire et la choroïde en arrière. L'iris est la portion
    la plus antérieure de l'uvée; il est de structure pigmentée, donnant sa
    couleur à l'oeil et percé d'un trou, la pupille. La contraction ou la
    dilatation réflexes règlent la quantité de lumière pénétrant dans l'oeil par
    la pupille. Il est situé dans l'humeur aqueuse entre la cornée et le
    cristallin, séparant ainsi la chambre antérieure de la chambre postérieure de
    l'oeil. L'iris est innervé par des fibres du système nerveux qui activent les
    muscles dilatateurs et sphincters responsables de la
    dilatation et de la constriction
    pupillaires. Le corps ciliaire est représenté par un épaississement de l'uvée
    situé en couronne derrière l'iris. C'est un anneau de
    tissu
    musculaire qui produit une substance liquide appelée humeur aqueuse
    ; ses muscles maintiennent le cristallin, et en modifient la forme. La
    choroïde est une couche vasculaire, tapissant l'intérieur du globe. C'est le
    tissu nourricier de l'oeil: il apporte l'oxygène et les nutriments dont les
    cellules ont besoin pour leur métabolisme.
  • La tunique nerveuse se compose de la rétine, que nous étudierons
    précisément plus tard. C'est elle qui traduit les rayons lumineux en influx
    nerveux.

Ces tuniques enferment des milieux transparents, indispensables à la vision.
Ces milieux transparents sont au nombre de trois et forment une
lentille convergente.


  • L'humeur aqueuse : c'est un liquide transparent qui remplit l'espace entre
    la cornée et le cristallin, liquide continuellement renouvelé et qui, avec le
    corps vitré, maintient la pression oculaire. S'il y a trop de pression
    oculaire, il y a une mauvaise irrigation sanguine de la papille, le lieu
    d'émergence du nerf optique.
  • Le cristallin : c'est la lentille de l'oeil qui permet la mise au point
    par sa propriété essentielle qu'est sa plasticité qui lui permet de
    focaliser la lumière sur la rétine en modifiant ses
    courbures lors de l'accommodation. De forme
    biconvexe, flexible et transparent, il est situé à
    l'intérieur du globe oculaire. Sa partie antérieure est en contact avec
    l'humeur aqueuse et sa partie postérieure avec le corps vitré. Il est maintenu
    en place par une série de fibres amarrées au corps ciliaire, la zonule de Zinn.
  • Le corps vitré : c'est une masse gélatineuse et transparente, contenant
    99% d'eau et représentant 60% du volume oculaire. Le corps vitré maintient la
    rétine contre les parois de l'oeil.

Nous venons donc de voir que l'oeil est constitué de trois membranes: la
sclérotique, la choroïde et la rétine, et de trois milieux transparents:
l'humeur aqueuse, le cristallin et le corps vitré. Les membranes, hétérogènes et
opaques (sauf pour la cornée), sont à la périphérie de l'oeil. En revanche, les
milieux transparents, homogènes, sont au centre de l'oeil, garantissant
l'acheminement des rayons lumineux à l'écran rétinien.


_________________
<textarea class="post" name="message" rows="7" cols="60"><textarea class="post" name="message" rows="7" cols="60">

Voir le profil de l'utilisateur http://ifcstaza.jeunforum.com

3 Re: Anatomie de l'oeil le Jeu 2 Oct - 23:37

mustapha

avatar
Administrateur
Administrateur

Que voit-on dans nos yeux ?

Une partie blanche
(le blanc de l’oeil ou "sclère") et une partie teintée. Cette dernière
est constituée d’un petit cercle noir : la pupille et d’une plage
colorée : l’iris, recouverts tous deux d’une coupole transparente
formée par la cornée et l’humeur aqueuse. Derrière les paupières,
chargées de protéger cette partie visible des yeux, apparaissent
successivement le cristallin, le vitré, la rétine
et le nerf optique.

La cornée
est constituée de cellules très fines et très régulières, organisées
tel un nid d’abeilles. C’est une zone fragile de 11 millimètres de
diamètre, épaisse de seulement 4/10è de millimètres. Elle contient 78%
d’eau. Pour maintenir ce degré d’hydrophilie et sa fonction optique,
elle est recouverte de larmes alimentées en continu par les glandes
lacrymales et réparties par les battements des paupières.

L’humeur aqueuse
est un liquide transparent, continuellement filtré et renouvelé qui,
avec le vitré, maintient la pression et la forme du globe oculaire.
Composée essentiellement d’eau, mais aussi de vitamine C, de glucose,
d’acide lactique, de protéines, elle se renouvelle en 2-3 heures.

La pupille,
si on la compare à un appareil photo, est un diaphragme par lequel la
lumière pénètre. Elle peut varier d’1 à 2 millimètres de diamètre
lorsque la lumière est vive, jusqu’à 8 mm dans l’obscurité. Cette
variation peut aussi être provoquée par nos émotions. Un intérêt
particulièrement vif se traduit, par exemple, par un élargissement
réflexe du diamètre.

L’iris donne leur
couleur aux yeux. Cette couleur dépend de l’épaisseur de l’éventail
formé par les lamelles pigmentaires et de sa concentration en mélanine.
Plus l’éventail est épais et contient de mélanine, plus l’oeil est
foncé. C’est un voile plus fin que la soie, qui règle également la
dilatation de la pupille. La nutrition de l’iris est assuré par
l’humeur aqueuse dans laquelle elle baigne et par quelques petites
artérioles.

Le cristallin est une lentille
optique située derrière l’iris. Les rayons lumineux entrent par la
cornée, traversent l’humeur aqueuse puis la pupille. Là, le cristallin
les fait converger sur la rétine, grâce à ses contractions. Si l’objet
est proche, il se bombe. On dit qu’il converge. S’il est lointain, il
s’aplatit. Cette capacité de mise au point s’appelle l’accommodation.
Elle fonctionne à partir d’une dizaine de centimètres jusqu’à l’infini.


Le vitré est un liquide gélatineux formé de 95% d’eau, qui
représente 90% de l’oeil en volume. Situé dans un sac en arrière du
cristallin et jusqu’au fond de l’oeil, le vitré amortit les chocs. Son
rôle est de maintenir la rigidité du globe oculaire et la rétine bien
en place.

La rétine est une membrane épaisse d’1/10è à 4/10è
de mm, placée au fond de l’oeil, sur sa paroi interne. Hypersensible,
elle nous permet de distinguer une lumière très faible à une distance
de 10 kilomètres, dans l’obscurité totale ! Elle est parcourue par de
nombreux vaisseaux dont le dessin nous différencie mieux que les
empreintes digitales. C’est une mosaïque de centaines de millions de
cellules nerveuses photo réceptrices : les cônes (6-7 millions) et les
bâtonnets (130 millions). Leurs rôles est capital. Ils permettent de
percevoir les lumières, les couleurs, les formes, les mouvements et
assurent aussi la vision de nuit. Les cônes captent 3 couleurs de base
qui permettent la reconstruction des couleurs : ils savent distinguer
plus de 100 nuances différentes et 750 niveaux de luminosité. Suivant
la luminosité, la perception des couleurs est modifiée : à la lumière
du jour, les yeux sont plus sensibles au jaune, alors que le soir, ils
sont plus sensibles au bleu. La rétine transforme tous ces éléments en
influx nerveux qui sont alors transmis au cerveau par le nerf optique.

Le nerf optique
se comporte comme une "courroie de transmission" des informations
reçues par les yeux en direction du cerveau. Il mesure 4 mm de diamètre
et 5 cm de long. En ordinateur parfait, le cerveau enregistre,
interprète et traduit en images.


_________________
<textarea class="post" name="message" rows="7" cols="60"><textarea class="post" name="message" rows="7" cols="60">

Voir le profil de l'utilisateur http://ifcstaza.jeunforum.com

4 Re: Anatomie de l'oeil le Ven 3 Oct - 0:12

mustapha

avatar
Administrateur
Administrateur
un petit exercice sur l'anatomie de l'oeil CLIQUER ICI


_________________
<textarea class="post" name="message" rows="7" cols="60"><textarea class="post" name="message" rows="7" cols="60">

Voir le profil de l'utilisateur http://ifcstaza.jeunforum.com

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum